Le neurofeedback dynamique

Issu des recherches en neurosciences, le Neurofeedback dynamique est une méthode de régulation cérébrale non invasive.

C’est une méthode naturelle qui va permettre à votre cerveau de se réorganiser, de s’auto-réguler de manière douce et sans aucun effort,  pour mieux fonctionner.

Fonctionnement du Neurofeedback Dynamique NeurOptimal®

 Grâce à sa plasticité, le cerveau est toujours capable d’apprendre, quel que soit son état ou son organisation.

En s’appuyant sur cette plasticité cérébrale et grâce à des séances d’entraînement, le Neurofeedback dynamique incite le cerveau à optimiser son fonctionnement, à modifier ses connexions synaptiques et à en créer de nouvelles. Le cerveau peut ainsi optimiser sa structure.
Avec le système NeurOptimal®, le cerveau s’auto-régule. Cet apprentissage entraîne des changements dans des domaines très différents (cognitifs, émotionnels, physiques).

Il régule aussi d’autres systèmes de notre corps (cardiaque, hormonal, immunitaire) car notre cerveau contrôle de près ou de loin tous ces systèmes.

Comment le Neurofeedback va permettre ces transformations

Non médical et ne nécessitant aucun diagnostic, son protocole d’utilisation est le même pour tous.

Confortablement installé dans un fauteuil, le client choisit d’écouter de la musique ou de regarder un film. Le praticien pose cinq capteurs sur sa tête et ses oreilles.

Ceux-ci sont reliés à un boîtier d’électroencéphalographie qui amplifie les signaux électriques émis par le cerveau et les dirige vers un ordinateur équipé du logiciel NeurOptimal® lequel les analyse 256 fois par seconde tandis que la musique ou le film est diffusé.

Chaque fois que les signaux cérébraux indiquent la naissance d’une turbulence en s’écartant de leur tendance moyenne, le logiciel coupe le son de la musique ou interrompt brièvement le déroulement du film.

Cette micro-coupure, audible ou non, constitue le feedback.

Prévenu par ces messages subliminaux d’une possible activation neuronale erronée, le cerveau se régule sans sortir de sa propre norme de fonctionnement. Sous l’effet de la surprise, même si l’interruption est subliminale, le système nerveux central réalise une vérification de son activité.

Si la turbulence n’est pas liée à la nécessité présente, il active des neurones inhibiteurs qui vont sélectivement mettre fin à l’activation inutile des neurones concernés. Lorsque le phénomène se répète un certain nombre de fois, ces activations erronées s’étiolent.

Cette réorganisation se fait au niveau non-conscient, elle ne demande aucun effort.